Groupe

« Lady Bee and The Epileptics » évolue dans un univers burlesque et romantique en interprétant des classiques de Swing et Jazz des années 30-40. La formation comprend la chanteuse Lady Bee, le guitariste lead Jean-Baptiste De LaTouche, le saxophoniste Charles Edouard von Bourdon et le guitariste rythmique Joseph « Jojo » Pique-Bouffigue.

Jouant autant des musiques de Broadway des années 30-40, des airs de cabaret ou des bandes sons de films et de dessins-animés, ils ressuscitent ainsi l’esprit des grandes divas du Jazz et des petites formations qui les accompagnaient. Leur mise en scène, costumes, accessoires offrent à la fois un spectacle musical, humoristique et poétique qui va vous faire voyager dans le temps.

Venez redécouvrir cette féérie musicale et laissez-vous bercer par cette atmosphère sensationnelle.

Lady Bee

Élevée par une mère célibataire, Lady Bee découvre dès son plus jeune âge la vie de saltimbanque. Travaillant depuis toujours dans un cirque renommé en tant que dompteuse d’éléphant, elle souffre en silence de cette vie errante et désenchantée.

Sa mère, diseuse de bonne aventure dans le même cirque, l’incite à chanter dans les bars environnants pour arrondir les fins de mois.

Après être entrée subrepticement dans un cinéma, elle tombe en admiration devant Judy Garland dans ‘Le Magicien d’Oz’ et se fait la promesse de devenir un jour une étoile rayonnant sur les plus grandes scènes internationales.

Quelques années plus tard, elle rencontre un musicien, Jean-Baptiste, arrivé au cirque depuis peu, qui l’ensorcèle avec son jeu de guitare et l’encourage à s’enfuir avec lui afin de concrétiser son rêve.

Charles Edouard von Bourdon

Issu de la même mère pas très catholique, Charles Edouard von Bourdon commence la musique précocement par la clarinette, qu’il maîtrise parfaitement tandis qu’il n’a pas encore perdu une dent de lait.

Mais sa mère accouche de sa demi-sœur, et abandonne le jeune Charles. Après avoir parcouru l’Europe, en proie à un désir insatiable de poésie, de jazz et de pin’s, il découvre… la Science !

Encore adolescent, il se lance alors dans cet univers étrange de l’invention, avec le projet complètement insensé de faire fonctionner un jour des locomotives avec de l’énergie issue… du Soleil ! Personne n’y croit, évidemment, surtout pas la presse qui ridiculise ses défis scientifiques. Lady Bee et Jean-Baptiste l’emmènent alors dans leur folle aventure musicale.

Jean-Baptiste De LaTouche

Issu d’une famille aristocratique ruinée par un krach boursier, Jean-Baptiste est abandonné très jeune par ses parents qui en ont marre de lui. Errant dans les rues, il survit en arnaquant les badauds avec des tours de magie et des cartes truqués. Quand cela ne suffit pas il se transforme en cireur de chaussures ou en pickpocket.

Jean-Baptiste est recueilli un jour par un obscur gitan à moustaches, croisé au détour d’une ruelle alors qu’il tente de lui faire les poches. Celui-ci le prend sous son aile et l’initie à la guitare, ce qui transforme sa vie.

Dès lors, Jean-Baptiste décide que la musique sera son gagne-pain et commence à jouer dans tous les cafés, restaurants et hôtels de la capitale, animant les mariages, les bals et bar mitzvah.

Obligé de s’exiler à cause d’une dette de jeux, il part en tournée avec un cirque renommé et c’est à cette occasion qu’il rencontre Lady Bee. Elle l’hypnotise grâce à son déhanché infernal et sa voix de velours, le persuade d’unir leurs talents et de s’enfuir pour vivre librement leur art.

Joseph « Jojo » Pique-Bouffigue

Venu du sud-ouest de la France, Joseph fait la fierté de ses parents en obtenant à l’âge prodige de 3 ans un diplôme de moulangeur (constructeur de moulins). Hélas les moulins ne font plus rêver…

Il séduit alors des animaux d’un cirque de passage et parvient ainsi à se faire enrôler comme trapéziste sous le nom de « Jojo la voltige ». Mais lors d’une tournée mondiale, il perd l’usage de ses deux bras. Il restera hospitalisé pendant 29 ans, 29 mois et 29 jours.

A sa sortie, il découvre le swing dans un meeting politique et décide d’apprendre la guitare. Il re-développe l’usage de ses bras à l’aide de remèdes druidiques dont il entend parler dans une publicité radiophonique de ‘Guitars doktor’.

Récemment, Jojo fut soupçonné d’avoir transformé l’or du groupe « Lady Bee & the Epileptics » en plomb, provoquant le départ de Théophraste Myrdin furibond. Il emprunte alors religieusement la guitare abandonnée et le siège délaissé.

Lady Bee

Élevée par une mère célibataire, Lady Bee découvre dès son plus jeune âge la vie de saltimbanque. Travaillant depuis toujours dans un cirque renommé en tant que dompteuse d’éléphant, elle souffre en silence de cette vie errante et désenchantée.

Sa mère, diseuse de bonne aventure dans le même cirque, l’incite à chanter dans les bars environnants pour arrondir les fins de mois.

Après être entrée subrepticement dans un cinéma, elle tombe en admiration devant Judy Garland dans ‘Le Magicien d’Oz’ et se fait la promesse de devenir un jour une étoile rayonnant sur les plus grandes scènes internationales.

Quelques années plus tard, elle rencontre un musicien, Jean-Baptiste, arrivé au cirque depuis peu, qui l’ensorcèle avec son jeu de guitare et l’encourage à s’enfuir avec lui afin de concrétiser son rêve.

Charles Edouard von Bourdon

Issu de la même mère pas très catholique, Charles Edouard von Bourdon commence la musique précocement par la clarinette, qu’il maîtrise parfaitement tandis qu’il n’a pas encore perdu une dent de lait.

Mais sa mère accouche de sa demi-sœur, et abandonne le jeune Charles. Après avoir parcouru l’Europe, en proie à un désir insatiable de poésie, de jazz et de pin’s, il découvre… la Science !

Encore adolescent, il se lance alors dans cet univers étrange de l’invention, avec le projet complètement insensé de faire fonctionner un jour des locomotives avec de l’énergie issue… du Soleil ! Personne n’y croit, évidemment, surtout pas la presse qui ridiculise ses défis scientifiques. Lady Bee et Jean-Baptiste l’emmènent alors dans leur folle aventure musicale.

Jean-Baptiste De LaTouche

Issu d’une famille aristocratique ruinée par un krach boursier, Jean-Baptiste est abandonné très jeune par ses parents qui en ont marre de lui. Errant dans les rues, il survit en arnaquant les badauds avec des tours de magie et des cartes truqués. Quand cela ne suffit pas il se transforme en cireur de chaussures ou en pickpocket.

Jean-Baptiste est recueilli un jour par un obscur gitan à moustaches, croisé au détour d’une ruelle alors qu’il tente de lui faire les poches. Celui-ci le prend sous son aile et l’initie à la guitare, ce qui transforme sa vie.

Dès lors, Jean-Baptiste décide que la musique sera son gagne-pain et commence à jouer dans tous les cafés, restaurants et hôtels de la capitale, animant les mariages, les bals et bar mitzvah.

Obligé de s’exiler à cause d’une dette de jeux, il part en tournée avec un cirque renommé et c’est à cette occasion qu’il rencontre Lady Bee. Elle l’hypnotise grâce à son déhanché infernal et sa voix de velours, le persuade d’unir leurs talents et de s’enfuir pour vivre librement leur art.

Ils décident d’unir leurs talents afin de créer un groupe et s’enfuient pour vivre librement de leur art.

Joseph « Jojo » Pique-Bouffigue

Venu du sud-ouest de la France, Joseph fait la fierté de ses parents en obtenant à l’âge prodige de 3 ans un diplôme de moulangeur (constructeur de moulins). Hélas les moulins ne font plus rêver…

Il séduit alors des animaux d’un cirque de passage et parvient ainsi à se faire enrôler comme trapéziste sous le nom de « Jojo la voltige ». Mais lors d’une tournée mondiale, il perd l’usage de ses deux bras. Il restera hospitalisé pendant 29 ans, 29 mois et 29 jours.

A sa sortie, il découvre le swing dans un meeting politique et décide d’apprendre la guitare. Il re-développe l’usage de ses bras à l’aide de remèdes druidiques dont il entend parler dans une publicité radiophonique de ‘Guitars doktor’.

Récemment, Jojo fut soupçonné d’avoir transformé l’or du groupe « Lady Bee & the Epileptics » en plomb, provoquant le départ de Théophraste Myrdin furibond. Il emprunte alors religieusement la guitare abandonnée et le siège délaissé.

Concerts

Spectacles

21.12.2017 – Lausanne – CPO
3 – 4.03.2018 – Reconvillier – Théâtre de l’Atelier

Concerts

28.10.2017 – La Chaux-de-Fonds – Marchethon
28.04.2017 – Neuchâtel – Tournez La Meule
06.05.2017 – La Chaux-de-Fonds – L’Entourloop
19.05.2017 – St-Blaise
25.11.2016 – Neuchâtel – Privé
02.12.2016 – Neuchâtel – Privé
11.11.2016 – Neuchâtel – QKC – Soirée Swing Jazz
04 – 05.11.2016 – Neuchâtel – CCN Théâtre du Pommier – La Légendaire rencontre (spectacle musical)
27.08.2016 – Auvernier Jazz – Caveau Godet
30.07.2016 – Sugiez – Privé
16.07.2016 – Estavayer-le-Lac – Swing in the Wind
07.05.2016 – Les Plans sur Bex – Chalet La Tsalounâ
30.04.2016 – La Chaux-de-Fonds – Pharmacie-Droguerie de la Gare
23.04.2016 – Neuchâtel – Printemps de la mobilité
20.03.2016 – Valangin (NE) – Collégiale
8,12,13 Déc. 2015 – Neuchâtel – Marché de Noël
07.11.2015 – Neuchâtel – Soirées jazz & raclette
18.09.2015 – La Chaux-de-Fonds – La Coquille
11 au 15.08.2015 – Neuchâtel – Buskers Festival
09.08.2015 – Auvernier – Buvette
08.08.2015 – Môtiers – Festival Hors Tribu
17.07.2015 – La Chaux-de-Fonds – Café ABC
30.05.2015 – Neuchâtel – QKC – Rockabilly-Time
26.02.2015 – Le Locle – Le Lux
18.12.2014 – Genève – RTS (Concert privé)
11.12.2014 – Lausanne – RTS (Concert privé)
03.09.2014 – Sugiez (FR) – Concert privé
10.05.2014 – Neuchâtel – Bar King
05.04.2014 – Vaumarcus (NE) – RTS Le Kiosque à musique
22.03.2014 – Neuchâtel – QKC
01.02.2014 – La Chaux-de-Fonds – Bikini Test
31.01.2014 – La Chaux-de-Fonds – Bikini Test
01.01.2014 – Neuchâtel – Théâtre Maison du Concert
31.12.2013 – Neuchâtel – Théâtre Maison du Concert

Presse

Contact